Economie et Consommation Collaborative
Economie et Consommation Collaborative

Economie ou consommation collaborative ?

Economie collaborative : l’économie du partage

Les 2 motivations de l’économie collaborative sont le pouvoir d’achat et impact sociétal. En effet, l’économie collaborative est basée sur des valeurs non marchandes comme l’entraide, la convivialité, la collaboration (coopération, co-construction …) et surtout une vision de la gratuité (Creative Commons, Open Source …), le tout porté par le credo du disruptif !

Consommation collaborative

Quand la consommation sert de support au besoin de lien social entre les individus plutôt que du bien lui même, on parle alors de consommation collaborative, c’est l’économie de la confiance « de pair à pair »:

  • Le lien social est au cœur des services/biens proposés ;
  • Le consommateur devient acteur de sa consommation et transforme son rapport aux autres, il devient consom’acteur (on parle alors d’empowerment);
  • L’élargissement des offres permet de convertir ou recycler des biens et matières premières (pilier de l’économie circulaire);
  • Elle délègue le rapport/transaction marchand à un service tiers et se focalise sur les relations l’usage (l’expérience) plutôt que la propriété (pilier de l’économie circulaire);
  • Elle simplifie/raccourcie le chemin qui va de l’envie et du besoin à sa satisfaction

Il est aisé de transposer ces notions dans Air BnB, Bla Bla Car, La ruche qui dit oui par exemple, plateforme d’économie et de consommation collaborative.

On note enfin cette l’évolution « crowd based » c’est-à-dire la capacité d’agir des individus, de la foule en générale (crowdfunding, change.org) où chacun devient à la fois consomacteur et fournisseur/producteur.

Pour en savoir plus sur la transition digitale : digital-society d’orange

Laisser une réponse